Les députés n’ont pas manqué d’exprimer leurs inquiétudes par rapport à l’ Université virtuelle du Sénégal (Uvs), évoquant les problèmes liés aux ordinateurs, aux tablettes et à la connexion internet. Mary Teuw Niane a tenu à rassurer ces derniers. « Nous n’avons pas créé l’Uvs dans un esprit occidental. Il faut construire cette communauté d’apprenants, avoir le sentiment d’appartenir à l’université .C’est ce qui a amené la conception de l’Eno. Ça crée au sein des communautés un espace d’apprentissage communautaire.

Il est prévu 420 places en salle de visioconférence pour chaque Eno », a-t-il confirmé, estimant que « l’Uvs , c’est l’avenir ».

Poursuivant, le ministre a indiqué que sur 50 Eno prévus à l’horizon 2022, 20 sont en cours de construction. Il s’agit des Eno de Sédhiou, Ziguinchor, Tambacounda, Kaolack, Fatick, Ndioum, Ourrossogui, Thiès, Pikine Guédiawaye, Mermoz. Ceux de Kolda, Saint-Louis et Diourbel sont en voie d’achèvement ainsi que celui de Louga dont l’inauguration est prévue en décembre 2017. Pour les Eno de Bignona, d’Oussouye, d’Orkadiéré, Keur Massar ou Mbao, les appels d’offres sont lancés.

O.KANDE
Le Soleil, 2 décembre

5 questions pour bien choisir votre BTS

ENA : la promotion «Nelson Mandela» se souvient