métiers
métiers

De la technique au management, de l’aéronautique aux assurances, le titre d’ingénieur mène à mille et un métiers . Illustration à travers quatre portraits de jeunes professionnels.

Hervé, Tony, Céline et Jérôme n’exercent pas le même métier. Le premier est toujours sur le terrain tandis que le deuxième reste la plupart du temps derrière son bureau. La troisième gère plannings et budgets, alors que le quatrième est plongé dans la technique. Pourtant, tous les quatre ont obtenu un diplôme d’ingénieur. Autre point commun : hasard et opportunités ont guidé leurs choix, davantage qu’une quelconque vocation.

À chacun sa formation


Plus de 100 000 étudiants suivent aujourd’hui une formation d’ingénieur. Pour entrer dans l’une des 200 écoles habilitées à délivrer le titre d’ingénieur, mieux vaut, comme 9 élèves ingénieurs sur 10, avoir décroché un bac S. En revanche, la prépa n’est plus un passage obligé. Aujourd’hui, seul un diplômé sur deux a suivi une classe préparatoire. Et quelque 20 % des étudiants intègrent désormais une école directement après le bac. Plus de 70 établissements proposent ainsi un cursus en cinq ans, souvent découpé en deux années de cycle préparatoire et trois années de cycle ingénieur. Après une prépa scientifique, près de 150 établissements sont accessibles par le biais de différents concours communs, parmi lesquels les plus prestigieux : Polytechnique, les écoles des mines, les écoles centrales… Autres voies d’accès en développement : les admissions sur titres après bac + 2 ou bac + 3 pour un cursus classique ou en alternance.

Qu’elles soient en 3 ou 5 ans, les écoles adoptent à peu près la même architecture. Elles offrent d’abord un tronc commun large et pluridisciplinaire, puis des spécialisations sous forme d’options ou de cours électifs pendant les deux dernières années du cursus. Les écoles les plus spécialisées proposent dès le tronc commun un grand nombre d’heures de cours dans leur domaine (aéronautique, informatique…). Chaque école déploie ensuite son propre projet pédagogique qu’il convient de regarder de près.