Boston
Boston

Vous rêvez d’arpenter les allées des universités de Boston ? La renommée des établissements de la capitale du Massachusetts n’est plus à faire : elles se classent simplement parmi les meilleures au monde ! Les conseils d’Expat.com, partenaire de l’Etudiant, pour mieux connaître cette ville de la côte Est des États-Unis avant de vous y envoler.

En 2016, pour la première fois, plus d’un million d’étudiants étrangers vivaient aux États-Unis, selon le Los Angeles Time. À l’image du pays, Boston accueille, chaque année, de plus en plus d’étudiants étrangers, prêts à vivre à Boston pour un semestre ou un peu plus. Ainsi, pour l’année scolaire 2015-2016, la capitale du Massachusetts ne comptait pas moins de 47.800 étudiants étrangers contre 43.800 l’année précédente.
C’est la troisième ville américaine, derrière Los Angeles et New York, à accueillir le plus grand nombre d’étudiants internationaux. C’est particulièrement vrai pour Northeast University et BU (Boston University), qui sont les deux établissements universitaires les plus cosmopolites de la ville.

Les universités les plus réputées… du monde

Si la ville de Boston est surnommée en anglais “the city of higher learning” [la ville de l’enseignement supérieur], cela n’a rien d’un hasard puisqu’elle abrite les universités les plus réputées des États-Unis, voire du monde. Parmi les 35 établissements d’enseignement supérieur qui s’y trouvent, trois figurent dans le top 130 du classement 2016-2017 de QS Top Universities : le MIT (Massachusetts Institut of Technology) à la première place, Harvard à la troisième et BU à la 89e. À noter : par Boston, entendez la ville et les localités environnantes, car Cambridge, petite localité située à quelques minutes du centre-ville de Boston, est le véritable épicentre académique de la région.

Massachusetts Institute of Technology (MIT)

Le MIT occupe la première place du prestigieux classement QS University Rankings, qui référence chaque année les meilleures universités du monde. Cet établissement privé, situé à Cambridge, a été fondé en 1861.
S’il se distingue particulièrement pour la qualité de sa filière scientifique, le MIT excelle également dans les domaines de l’architecture, des sciences politiques et de l’économie. Les cours proposés au MIT sont divisées en 5 écoles : “Architecture and planning”, “engineering”, “Humanities, arts and social sciences”, “management” et “science”. Les formations offertes vont donc bien au-delà des domaines de prédilection de MIT, qui sont les sciences et la technologie.
Plus de 80 lauréats du prix Nobel sont sortis du MIT, ainsi que 34 astronautes. En outre, 52 de ses anciens étudiants se sont vu remettre la National Medal of Science.
Le taux d’admission de cette université est de 8 %, ce qui en fait l’une des plus sélectives des États-Unis. Pour l’année scolaire de 2016, MIT compte près de 15.000 étudiants, dont 3.700 sont des étudiants internationaux. Il faut compter en moyenne 67.000 $ pour effectuer une année d’étude à MIT incluant les frais d’admission, d’études et le logement sur le campus.

Harvard University

La mythique université d’Harvard a été fondée en 1636, ce qui fait d’elle le plus ancien établissement d’enseignement supérieur aux États-Unis. Comme MIT, elle se situe à Cambridge, dans le Greater Boston Area.
Harvard occupe la troisième place du classement QS 2016-2017 des meilleures universités. Elle faitpartie de l’Ivy League, qui regroupe les 8 universités les plus prestigieuses des États-Unis. Synonyme d’excellence académique, elle propose près de 4.000 cours dans une quarantaine de domaines différents.
Parmi ses anciens étudiants, on retrouve notamment Mark Zuckerberg, Michelle Obama et Bill Gates. Elle est, par ailleurs, l’université américaine qui a formé le plus grand nombre de futurs présidents des États-Unis. Harvard excelle dans tant de domaines différents qu’il est difficile de n’en citer que quelques-uns, mais ses filières les plus renommées sont le droit, la médecine et le business.
Sur les vingt dernières années, le taux d’étudiants internationaux a connu une augmentation de plus de 65 % si bien qu’aujourd’hui, 1 élève sur 5 à Harvard provient de l’étranger. Pour l’année scolaire 2016-2017, l’université accueille près de 5.000 étudiants internationaux. Il faut débourser environ 66.000 $pour effectuer une année d’étude à Harvard incluant les frais d’admission, d’étude et le logement sur le campus.

Boston University (BU)

BU est une université privée indépendante qui a ouvert ses portes en 1839. Dix-sept filières générales y sont proposées et c’est dans les domaines du droit, du management, de la médecine, de l’ingénierie et de l’éducation qu’elle a particulièrement fait ses preuves. BU se hisse à la 89e place du classement QS 2016-2017 des meilleures universités du monde.
Le campus principal de l’université se situe le long de la rivière Charles dans le quartier de Fenway-Kenmore à Boston, tandis que le campus médical se trouve dans le sud de la ville.
Lors de l’année scolaire 2015-2016 [derniers chiffres disponibles], BU accueillait près de 8.500 étudiants étrangers, dont une grande majorité provenant de Chine : 130 pays différents étaient représentés, et les Français ne comptaient que pour 1 % du corps étudiant. Cette même année, le taux d’admission de l’université s’élevait à 33 %. L’établissement est renommé pour la qualité de sa recherche et perçoit régulièrement des distinctions et des aides du gouvernement pour la développer. L’université peut, par ailleurs, se targuer d’avoir compté parmi ses élèves un certain Martin Luther King Jr.
Une année d’études vous coûtera en moyenne 73.000 $ par an, incluant les frais d’admission, d’études et de logement sur le campus. En plus de ses deux campus situés en plein centre de Boston, BU possède des branches à Paris, Los Angeles, Londres, Washington et Sydney.

Le système du need-blind admission

Il est vrai qu’étudier aux États-Unis peut représenter un coût considérable et, généralement, les universités vérifieront, dans un premier temps, votre capacité à financer vos études, avant de vous ouvrir leurs portes. Il est important de noter que Harvard et MIT font partie des 7 établissements supérieurs américains (et les seuls dans le Massachusetts) à pratiquer le système de need-blind admission : dans leur processus d’admission, ils ne prennent pas en compte la situation financière des candidats, qu’ils soient Américains ou étrangers. Cette pratique représente un avantage considérable pour les étudiants aux moyens financiers limités, qui seront alors sélectionnés uniquement sur la qualité de leur candidature. Une fois sélectionnés, les étudiants peuvent décliner, ou non, l’offre d’admission envoyée par l’université.